Google Plus
a2159149
Avec l’étude technique A2 concept, Audi ouvre des perspectives sur la conduite électrique dans les métropoles de l’avenir. Un véhicule électrique tourné vers l'avenir, compact et économe...
      
2011 Audi A2 Concept
L’Audi A2 concept
L’A2 concept, à entraînement uniquement électrique, est classique dans sa conception spatiale - un véhicule haut de gamme pour les agglomérations, qui allie sérénité et habitabilité.
      
L’étude technique recèle un grand nombre de technologies intelligentes et attrayantes. Une construction ultralégère encore perfectionnée limite son poids à 1150 kilogrammes. Audi connect assure la connexion avec Internet, la direction et les freins sont actionnés par des systèmes purement électriques.
     
a2159148
a2159147
Le design extérieur
L’Audi A2 concept aux dimensions compactes illustre le savoir-faire des stylistes Audi. Avec sa longueur de 3804 millimètres, sa largeur de 1693 millimètres et sa hauteur de 1494 millimètres, elle est bien campée sur la route tout en brillant par son élégance, sa puissance et sa sportivité. Son design d’une grande sobriété se limite à l’essentiel – encore une caractéristique typique de la marque.
    
Le showcar s’affiche en blanc électro mat, son toit en verre opaque devient transparent sur une simple pression de touche. En effet, dès qu’une tension électrique est appliquée, les petites particules contenues dans le verre laissent passer la lumière. Par contre, lorsque le toit en verre est obscurci, il filtre la quasi-totalité des rayons infrarouges. Ce faisant, il met l’habitacle à l’ombre – une contribution de taille à une gestion efficiente de la température dans l’Audi.

a2159146
a2159145
A2 concept à entraînement électrique.
À l’avant prédomine, comme sur toutes les Audi, la calandre Singleframe – dans une version taillée sur mesure pour l’entraînement électrique. Les deux tiers supérieurs forment une surface fermée d'un seul tenant, qui se rabat vers l'avant, et qui cache la prise de chargement et l'embout de remplissage du liquide de refroidissement. Les quatre anneaux d’Audi sont modelés de manière plastique, le capot moteur est boulonné sur la carrosserie.
      
Dans le tiers inférieur de la calandre, qui sert de prise d’air, se trouvent des éléments de refroidissement efficients en mousse de graphite – ce minerai léger assure une excellente évacuation dans l’air de la chaleur contenue dans l’eau. Dans la prise d'air centrale sont logés huit blocs comportant chacun six éléments en graphite.Un autre point remarquable de l’A2 concept sont les projecteurs à diodes. Une matrice de diodes situées l’une au-dessus de l’autre génère les feux de croisement et de route, des microréflecteurs en assurent le positionnement précis. Les diodes peuvent être allumées et éteintes indépendamment afin d’obtenir un éclairage parfait de la route en toutes circonstances. De multiples mini-diodes, qui dessinent un collier de perles dans la partie inférieure du projecteur, génèrent l’éclairage de jour.
     
La vue latérale de l’étude technique est typique d’Audi – avec des passages de roue puissants, un bandeau vitré bas et une ligne de toit qui descend très tôt et se termine par un long spoiler arrière. Les surfaces en tôle bombées sont serties de manière tonique dans des lignes acérées. La ligne dynamique courant au-dessus des bas de caisse monte, tandis que la ligne tornado située sous les vitres descend légèrement. Elle surmonte une caractéristique de l’Audi A2 concept – l’Audi dynamic light, un bandeau lumineux qui va des projecteurs aux feux arrière.
       
L’Audi dynamic light est générée par des diodes et des fibres optiques. Au repos, le bandeau de quelques centimètres de haut est noir. Lorsque le propriétaire de l’Audi A2 concept s’en rapproche, le bandeau s’éclaire et devient bleu, la couleur se concentrant autour des poignées de porte escamotables. Ces dernières s’extraient du bandeau lorsque la main du conducteur les frôle.
     
Lorsque l’A2 concept roule, ce bandeau devient orange clair. Lorsque le clignotant est mis, le côté correspondant clignote aussi. Lorsque le frein est actionné, une impulsion rouge court sur tout le flanc – un avertissement à l’adresse des autres usagers de la route.
      
Les feux arrière sont également réalisés par des matrices de diodes. Ils sont adaptatifs – le système détecte la visibilité via un capteur et ajuste en conséquence la luminosité des feux.
     
Chacun des feux arrière de brouillard est composé de cinq lampes laser à diodes. Invisible lorsque la vue est bonne, le faisceau lumineux forme un triangle très visible lorsqu’il rencontre des particules d’eau dans l’air, que ce soit dans le brouillard ou sous la pluie.
     
a2159144
a2159143
L’habitacle
L’habitacle lui aussi reflète la philosophie propre à l’Audi A2 concept – il donne une impression de légèreté et de luminosité, d'espace et de convivialité. Le tableau de bord est subdivisé en deux parties, le côté gauche forme un demi-cercle autour du poste de conduite. Sur les côtés, l’Audi dynamic light dessine deux arcs qui vont des portes au poste de conduite. Tout comme le bandeau extérieur, ces arcs accueillent les occupants.
       
L’architecture intérieure exploite les possibilités offertes par l’entraînement électrique. Comme il n’y a pas de tunnel central, la console placée entre les sièges avant peut descendre, ouvrant la voie au passage. L’air chaud ou climatisé est diffusé de manière indirecte, sans courant d’air, par une surface ajourée placée sous le pare-brise.
       
Le volant de l’Audi A2 concept est aplati en haut et en bas, un seul bras relie la couronne et le bouclier. Les deux grandes cornes tournées vers l’intérieur comportent des surfaces tactiles qui permettent de commander les principales fonctions – seul le clignotant et l'essuie-glace s’actionnent encore par les leviers placés sur la colonne de direction.
      
En touchant simultanément les deux surfaces tactiles, le conducteur met l’A2 concept en mode automatique partiel – une fonction confort qui est d’un grand secours en cas par exemple de ralentissements sur la route. Le conducteur garde ici toujours le contrôle sur son véhicule – comme sur le système d’assistance automatique cruise control avec fonction Stop & Go, qui est à la base de cette nouvelle technologie.
      
La colonne de direction est formée par un profilé évidé sur la face supérieure qui rejoint le poste de conduite. Son extrémité comporte un écran de sept pouces qui est flanqué de deux cadrans secondaires avec tachymètre et power-mètre.
       
Lorsque le conducteur lance le moteur électrique en appuyant sur une touche, un bandeau lumineux animé se ferme autour du conducteur et du passager ; à droite du volant, deux panneaux tactiles s’ouvrent. Le plus petit, à gauche, permet de commander les rapports (shift by wire) ; le plus grand, à droite, est réservé à la climatisation et aux médias. La console de hauteur variable située entre les sièges comporte elle aussi un panneau tactile destiné à entrer des caractères et à commander des fonctions de moindre importance - un perfectionnement de l’actuel panneau tactile MMI touch. Une station de chargement pour l’IPhone complète le tout.
        
Le showcar est équipé de toutes les technologies Audi connect. Le téléphone de voiture Bluetooth online permet de se connecter à Internet via un module UMTS, un hotspot wifi permet aux passagers de surfer et de gérer leurs messages électroniques via leurs appareils portables. La connexion très rapide permet de consulter des informations de tous types dans le véhicule. Pour l’aide à la navigation, les services actuels d’Audi sont disponibles – la carte complétée par les images issues de Google Earth, le service d’information Audi online, la recherche de destinations Google via la commande vocale et Google Street View.
         
Les quatre sièges de l’Audi A2 concept, avec leurs dossiers perforés, donnent une impression de sportivité tout en étant très légers. Leur châssis se compose d’aluminium, les développeurs ont recouru pour les baquets à la technique de soufflage des matières plastiques. Chaque siège est relié au sol par trois barres, ce qui accroît l'espace au niveau des pieds à l'arrière. Des espaces de rangement sont cachés sous les coussins des assises.
        
Une console avec vide-poche sépare les sièges arrière. Lorsqu’elle est rabattue vers l'avant, elle libère un support - qui permet de fixer la fourche d'un vélo de ville spécial. Le coffre à bagages de l’Audi A2 concept présente un double plancher. Un cadre se rabattant vers le haut et comportant deux solides filets recouvre le plancher inférieur.
       
Les couleurs et matériaux de l’habitacle soulignent encore la sensation globale de légèreté et de fonctionnalité. Les grandes surfaces qui vont des contre-portes au sol sont recouvertes d’un matériau qui rappelle le néoprène au toucher tandis que la partie centrale est revêtue d'un matériau nervuré en polyester recyclé. Dans le poste de conduite, des éléments en aluminium posent des accents.
        
a2159142
a2159141
La technique
L’Audi A2 concept est une voiture électrique. L’accumulateur lithium-ions, qui est logé dans le double plancher du véhicule, peut stocker 31 kWh, dont 24 kWh peuvent être exploités. Le moteur électrique est monté à la transversale à l’avant, il entraîne via un engrenage à un étage les roues avant avec une puissance de pointe de 85 kW (116 ch) et une puissance continue de 60 kW, un couple de pointe de 270 Nm et un couple continu de 160 Nm.
       
L’étude technique d’Audi atteint une autonomie de 200 km selon le cycle européen. Le chargement de la batterie dure 1,5 heure avec du courant triphasé de 400 volts, quatre heures sur une prise domestique de 230 volts. L’Audi A2 concept est déjà conçue pour la nouvelle technique de chargement par induction (Audi wireless charging).
          
Le showcar pèse 1150 kilogrammes. Le principal facteur de ce poids remarquable est la carrosserie, qui correspond à l'état le plus récent de la construction ultralégère d'Audi. L’A2 concept allie pour la première fois la construction ASF et une construction mixte combinant les matériaux les plus divers. Ici, la structure se compose en majeure partie de composants en aluminium, complétés par des pièces rapportées en composite renforcé de fibres de carbone.
      
L’Audi A2 concept est une voiture agile. Elle accélère de 0 à 100 km/h en 9,3 secondes, sa vitesse de pointe a été limitée à 150 km/h au profit de son autonomie. Une suspension McPherson à l’avant et un essieu arrière à bras combinés lui confèrent une excellente maniabilité. La direction et les freins sont entièrement électriques (steer-by-wire et brake-by-wire), ils se passent de toute liaison mécanique ou hydraulique au volant ou à la pédale.
     
Les roues de 18 pouces sont réalisées par la technique du rechargement – la base en alliage léger et le dessus sont fabriqués séparément et collés, ce qui réduit nettement la quantité de matériau mise en oeuvre. Cette nouvelle technologie, à laquelle Audi recourt déjà de série pour certains modèles, permet de gagner deux kilogrammes par roue. Les roues de l’A2 concept combinent les lamelles caractéristiques de la gamme e-tron et le style à bras classique d’Audi.
             
 SOURCES
     
 Infos & Photos :
 Audi-Mediacenter.com
 Audi France
         
       
A PROPOS DE L'AUTEUR
Costa PJ
Author: Costa PJ
Membre Fondateur de l'Audi Sport Club Suisse en 2002, ce grand passionné de la marque aux Anneaux, vous fait partager son enthousiasme et ses informations trouvées dans les médias.